Marie-Claude Pietragalla

 

 

Marie-Claude Pietragalla, figure emblématique et médiatique de la danse française, entre à l’École de Danse de l’Opéra en 1973. En 1979, elle est engagée dans le corps de Ballet de l’Opéra National de Paris.

En 1990, elle est nommée danseuse Étoile sous la direction de Patrick Dupond à l’issue de sa prise de rôle de Kitri dans le Don Quichotte de Rudolf Noureev.

Elle dansera tous les grands rôles du répertoire classique et travaillera sous la direction des plus grands chorégraphes (Maurice Béjart, Roland Petit, Mats Ek, Jiry Killian, William Forsythe, Jerome Robbins, Rudolf Noureev). Elle reçoit le Prix Paul Belmondo, et le Prix Benois de la Danse (Moscou) en 1998.

En 1998, elle est nommée à la direction Général du Ballet National de Marseille et de son École Nationale Supérieure de Danse. Avec le chorégraphe Julien Derouault, en cinq ans elle signe neuf chorégraphies, dont: Sakountala, Ni Dieu Ni Maître et Don Quichotte.

En 2000, Marie-Claude Pietragalla est la première danseuse à se produire à L’Olympia dans Don’t Look Back, solo mythique chorégraphié par Carolyn Carlson qui pendant 10 ans tournera dans le monde entier.

Marie-Claude Pietragalla est nommée Chevalier des Arts et Lettres en 1994, et en 1997, Chevalier de l’Ordre National du Mérite, Officier des Arts et des Lettres en juillet 2011, et elle est nommée Chevalier de la Légion d’honneur en 2008.

Elle fonde en 2004 avec le chorégraphe Julien Derouault leur compagnie qui porte le nom de leur travail commun, le Théâtre du Corps.

 

Ils chorégraphient ensemble:

 

En 2005, Souviens toi..., Les Noces et le Sacre du printemps pour le Singapore Dance Theatre.
En 2006, Fleurs d’automne pour la compagnie de danse du Theatre National de Belgrade, Conditions Humaines dans le cadre du centenaire de la catastrophe de Courrières.
En 2007, Sade ou le théâtre des fous créé au festival de Lacoste de Pierre Cardin.

En 2008, Marco Polo, créé pour les Jeux Olympiques de Pékin.

En 2009, la Tentation d’Eve, solo de Marie-Claude Pietragalla sur l’Histoire de la femme.

En 2011, la Nuit des poètes

En 2012, Les Chaises ? adaptation de la pièce d’Eugène Ionesco en partenariat avec les Jeunesses Musicales de France et Clowns, pièce pour le Junior Ballet du Conservatoire National Supérieur de Musique et Danse de Paris.
En 2013, M. & Mme Rêve, spectacle 3D d’irréalité virtuelle inspiré de l’œuvre d’Eugène Ionesco.
En 2014, Être ou paraître présenté au festival off 2014 d’Avignon et Je t’ai rencontré par hasard.
En 2016, Vivant un spectacle de danse et musique interactive
En 2017, Lorenzaccio (théâtre et danse) présenté au Festival de Grignan

En 2010, elle tient l’un des rôles principaux dans le long-métrage de Julien Maury et Alexandre Bustillo, Livide. Elle est l’héroïne aux côtés de Florent Pagny et de François Cluzet du film de jacques Cortal Quand je vois le soleil sorti en 2003.

Marie-Claude Pietragalla est en 2014, membre du Jury international de la 40e édition du Festival du cinéma américain de Deauville.

Marie-Claude Pietragalla joue avec Eric-Emmanuel Schmitt: L'Elixir d'Amour, une pièce de théâtre d'Eric-Emmanuel Schmitt, mise en scène par Steve Suissa, depuis 2015. Elle apparait dans un épisode de la série Mongeville de France 3.

A propos

Le Théâtre du Corps Pietragalla-Derouault est subventionné par la DRAC Île-de-France au titre de l’aide au projet de création.

DRAC   Ville d'Alfortville

 

Sitemap

Nous contacter

  • Téléphone
    +33 (0) 1 43 75 48 01
  • Email
    mail@theatre-du-corps.com
  • Studios
    59 Rue Marcelin Berthelot
    94140 Alfortville France
Suivez nous sur Instagram Copyright © 2017 Le Théâtre du Corps tous droits réservés - Photographies Pascal Elliott tous droits réservés